Description

L’aubergine éthiopienne (S. aethiopicum L.) et l’aubergine gboma (S. macrocarpon L.) sont deux espèces cultivées traditionnelles qui sont très répandues en Afrique tropicale. L’aubergine africaine, on utilise aussi bien leurs feuilles que leurs fruits. Ces derniers sont consommés soit frais soit bouillis, cuits à la vapeur, marinés, ou encore cuits à l’étouffée avec des viandes ou d’autres légumes. Les jeunes feuilles entrent souvent dans la composition de soupes ou de ragoûts de légumes.

Les fruits de S. aethiopicum peuvent être vert clair à vert foncé, blancs ou encore noirâtres. En mûrissant, ils prennent une coloration rouge, qui tire parfois sur l’orange en raison de leur forte teneur en carotène. Ils ont une forme arrondie ou ovale et une surface lisse ou côtelée. La chair peut être douce ou amère à divers degrés. Les cultivars à fruit ovale sont particulièrement amers.

S. macrocarpon se distingue de S. aethiopicum par ses grandes feuilles glabres et par un calice plus long, qui demeure après la formation du fruit. Les fruits sont lisses, de couleur verte ou jaune, et mesurent de 3 à 12 cm de diamètre. À maturité, les fruits virent au jaune, à l’orange ou au marron.

 

Où est-elle cultivée?

S. aethiopicum et S. macrocarpon ont été domestiquées et poussent principalement en Afrique. Ces deux espèces sont particulièrement répandues en Afrique centrale et occidentale. S. aethiopicum a également été introduite aux Caraïbes et en Amérique du Sud et on la cultive aussi dans certaines régions du Sud de l’Italie. S. macrocarpon provient des zones tropicales humides d’Afrique centrale et, en général, sa valeur économique n’atteint pas celle de l’aubergine éthiopienne. Toutefois, dans certains pays ou régions, comme au Bénin, dans les zones côtières de l’Afrique tropicale et dans le bassin du Congo, cette espèce est particulièrement recherchée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

source:http://www.fao.org/traditional-crops/africangardeneggplant/fr/

Vos commentaires Facebook

Commentaire