On peut se vanter d’avoir une cuisine riche et variée en Côte d’Ivoire.
Ce n’est pas le manioc qui nous enseignera le contraire.
Cultivé dans tout le pays mais principalement dans le Sud, l’Ouest et le Centre, le manioc est un aliment très prisé par les ivoiriens.
Braisé, pilé ou en poudre, il peut être consommé de nombreuses façons.

 
 

LES MILLE ET UNE FACETTES DU MANIOC
Le manioc est dérivé en plusieurs produits à consommation humaine et même animale!
Il subit une transformation en différents produits alimentaires et industriels.
Concernant les produits alimentaires, l’on peut nommer l’attieke que les ivoiriens connaissent comme la paume de leur main, le placali, le gari, le tô, le ragoût, le tapioca, la farine, le pain et aussi la liqueur.
Pour ce qui est des produits industriels, nous avons l’amidon, le textile, la colle, etc.
Notons également que le manioc n’est pas consommé que pour ses tubercules.
Dans certaines régions de l’Ouest de la Côte d’Ivoire, ses feuilles sont très prisées pour la confection de sauces.
Alors, comment vous l’aimez votre manioc?

Vos commentaires Facebook

Commentaire