La société ESOLANIS l’a fait. Créée en décembre 2018 à Montpellier (France), elle vient d’offrir au marché un délice à découvrir : ICE KARITÉ

Portée par le jeune entrepreneur Benjamin Mampuya, originaire du CONGO, cette initiative est partie d’un constat. En effet le beurre de karité est très présent dans la culture culinaire africaine mais peu en  Occident. On le retrouve principalement sous forme cosmétique. Très ambitieux, il décide de le rendre accessible sous sa forme alimentaire. Il l’associe donc à la glace artisanale en mettant en avant ses vertus.

Les premières glaces au beurre de karité sont là. Elles sont fabriquées et commercialisées sur le marché français voire européen. Elles sont estampillées ICE KARITÉ. Nous les découvrons sous dix parfums : baobab, cacahuète, cacao, coco, gingembre, kaki, mangue, vanille et aloko ( oui de la banane plantain ).ice karité

Quand vous lui demander pourquoi cet aliment (le beurre de karité) en particulier, il vous dit : “avec nos glaces ICE KARITÉ, nous voulons faire découvrir au grand public que le beurre de karité est un produit alimentaire qui se consomme comme tant d’autres” !

Pour l’instant elles ne sont vendues que dans les grandes surfaces en Occident. Nous attendons impatiemment son ouverture sur le marché africain.

 

Le karité

Le beurre de karité est une huile végétale, une substance comestible extraite des fruits du karité, un arbre poussant principalement dans les savanes arborées de l’Afrique de l’Ouest, centrale et de l’Est, et dont le nom signifie « vie » en langue mandingue.

Il est principalement consommé dans la cuisine traditionnelle africaine ou utilisé dans l’industrie du chocolat en Europe comme substitut au beurre de cacao. Il est surtout connu en Afrique, en Europe et aux États-Unis pour ses propriétés cosmétiques assouplissantes et nourrissantes pour la peau. Ses propriétés font qu’il entre aujourd’hui dans la composition de nombreux produits cosmétiques, pharmaceutiques et maintenant alimentaires.

 

Source : cliquez ici !

 

Vos commentaires Facebook

Commentaire