Le Cordon Bleu du Bled :

Colorés et gourmands sont les plats que nous propose le Cordon Bleu du Bled. Nous sommes allés à la rencontre de ce passionné de cuisine d’Afrique. Il a répondu à nos questions et nous a partagé son parcours épicé. Suivez nous : 

ivorian food

@will.vnderson

Les origines du Coron Bleu du Bled

1) Bonjour Le Cordon Bleu du Bled ! On a hâte d’échanger avec vous. Mais pour respecter la règle, présentez-vous s’il vous plaît ?

Je m’appelle Roger, je vis en Belgique et je suis le créateur de la page Instagram @cordonbleudubled. Je suis passionné de cuisine et plus particulièrement de cuisine africaine. Le but de ma page Instagram est de promouvoir la cuisine africaine et de la vulgariser. Pour cela, je partage mes recettes et inspirations au quotidien avec mes abonnés.

2) Dites-nous à quel moment est venue la passion pour l’art culinaire ?

J’ai toujours aimé cuisiner. Mon plus vieux souvenir c’est les gâteaux que je faisais avec ma mère étant petit. J’avais à l’époque appris par cœur les mesures d’un cake. Comme le suis fils unique, une fois seul à la maison il m’arrivait de cuisiner cela tout seul comme un grand. L’ironie c’est que maintenant la pâtisserie c’est pas du tout mon fort.

3) Vous êtes le créateur de l’émission sur IGTV : THE CORDON BLEU SHOW. De quoi s’agit-il ? Racontez-nous tout.

J’ai créé le Cordon Bleu Show durant le confinement. En effet avec la crise sanitaire et le fait qu’on soit dans l’obligation de rester chez soi. J’ai eu plus de temps pour faire la cuisine. Je ne pouvais pas non plus voir Will Anderson (@will.vnderson) qui est mon photographe et avec qui je réalise mes vidéos habituellement. Du coup étant seul chez moi et sans possibilité de voir mon photographe.

J’ai commencé à me mettre à la photo et à la vidéo. Je me suis dit que ça serait cool de me filmer en train de faire une recette. Un peu comme beaucoup de chefs pendant le confinement.

La recette était une bowl avec du thiéré. Beaucoup de gens ont apprécié. Bien que la qualité ne soit pas au rendez-vous car n’étant pas un pro de la vidéo et du montage. Will (Son ami photographe) a vu la vidéo et il s’est dit que cela était cool.

Mais j’avais vraiment besoin d’aide (rire) niveau production. La vidéo était trop longue et pas assez dynamique. Avec les assouplissements des mesures en Belgique et le fait qu’on puisse voir à nouveau des personnes, j’ai inclus Will dans ma bulle et on a travaillé sur le format.

L’idée de l’émission, c’est de présenter en 3 minutes une recette africaine de manière cool, dynamique et pédagogique. Les recettes sont issues de la culture afro-caribéenne de manière large. On a fait un poulet yassa, un plat de saumon au fonio ou encore un poulet mayo de la RDC.

Il y aura demain une recette de poulet DG du Cameroun, de kedjenou de Côte d’Ivoire, ou un poulet Jerk de Jamaïque. Il y aura aussi à terme beaucoup de recettes végétariennes.

Je souhaite montrer à travers cette émission la diversité de la gastronomie africaine et des cultures noires. Will avec son talent de photographe et de vidéaste permet de sublimer tous ces plats. En fait, on veut mettre les plats de nos mamans sur Instagram. Montrer au monde que nos cuisines sont bonnes, cool et faciles à préparer.

@will.vnderson

L’histoire autour de sa cuisine 

4) Comment définissez-vous votre cuisine ?

Ma cuisine est une cuisine africaine traditionnelle. Tout d’abord je pense qu’avant de revisiter une cuisine, il faut la visiter. Je pense qu’il y a encore beaucoup de travail pour faire connaître la cuisine africaine dans le monde.

Je veux également faire une cuisine résolument moderne. Moderne car je propose des plats traditionnels africains mais présentés avec une esthétique moderne. Par ailleurs j’essaie de faire de belles présentations et de choisir de jolies assiettes.

Il y a une attention également au produit dans ma cuisine. Je suis attentif à la dimension écologique et durable des produits que j’utilise. Je ne suis pas encore irréprochable à ce niveau-là mais le chemin que va prendre ma cuisine avec le temps.

J’ai à cœur de faire la meilleure cuisine africaine possible et cela passe par la qualité des produits qui composent l’assiette.
En résumé, je fais une cuisine africaine comme elle l’ était, comme elle l’ est et comme je pense qu’elle le sera.

5) Avez-vous une épice ou un autre ingrédient que vous aimez travailler en particulier ?

J’ai découvert récemment les différents poivres d’Afrique et notamment le poivre du Kivu grâce à “Misao” qui cultive et importe ce poivre en Belgique. Le poivre ça va être l’épice que je vais essayer de travailler dans mes recettes cette année.

6) De quoi vous vous inspirez pour cuisiner ?

L’inspiration vient des livres, des émissions de télé, de YouTube ou d’Instagram. L’inspiration vient aussi du marché car il me suffit de découvrir une nouvelle épice ou un nouveau légume pour qu’une idée germe.

7) Quelle est la touche que vous apportez aux plats que vous cuisinez ?

J’apporte de la modernité et de la simplicité. Je veux montrer que la cuisine africaine est accessible.

ivorian food

@will.vnderson

Pour la fin

8) Quel fut le principal défi quand vous avez décidé de commencer ? Comment l’avez-vous surmonté ?

Moi je fais la cuisine pour le fun. Je cuisine quand j’ai le temps et l’envie. Mais le véritable défi c’est oser faire ce qu’on aime et croire en soi.

 

9) Auriez-vous une anecdote, une bévue culinaire à nous partager ?

CordonBleuDuBled vient du fait qu’un ancien colocataire m’appelait « cordon bleu » car j’étais toujours en train de cuisiner dans la cuisine commune. J’ai ajouté « du bled » car mon but est de partager les cuisines de nos « bleds » respectifs.

10) Un dernier mot pour notre lectorat ?

J’invite vos lecteurs et lectrices à venir découvrir ma page Instagram @cordonbleudubled et à s’abonner. J’ai envie de rassembler une communauté de passionnés de cuisine africaine pour porter nos gastronomies sur le toit du monde.

ivorian food

@will.vnderson

Vos commentaires Facebook

Commentaire