Le concentré de Bissap ? Vous connaissez ? Elle s’appelle LOGON YOUAH ASNATH, épse ADJÉ, depuis quelques temps, son entreprise SN EBURNIE a mis sur le marché le concentré de Bissap LYA’BISSAP. Un bissap qui est produit à partir de la technique de production à froid. Ce n’est surtout pas du sirop, nous spécifie-t-elle. Il aurait de nombreuses vertus et surtout est consommable par tous. Nous sommes allés à sa rencontre. Suivez son interview :

 

1. Pouvez-vous vous présenter s’il vous plaît ?

Je me nomme à l’état civil Logon Youah Asnath, épouse Adje, je suis mariée et mère de deux (02) enfants. Je suis de formation ingénieure agro-industrielle, et je suis diplômée de l’École Supérieure d’Agronomie de l’INP-HB. Depuis 5 ans, j’exerce dans des entreprises d’expertise maritime, d’agro-transformation et de pièces détachées industrielles en qualité d’assistante qualité et commerciale. Je suis aussi passionnée de Make up (make up de lya), qui est une autre de mes activités. Je suis aujourd’hui fondatrice de la start-up SN Eburnie (entendons par les saveurs natures d’éburnie). Je suis membre du réseau AWF de la fondation Sephis.

2. Quel a été le déclencheur de votre saut vers l’entrepreneuriat et votre but majeur dans cette aventure ?

La soif d’affirmer mon leadership et l’ambition de créer de la richesse, de la valeur à partir des ressources locales ont été les facteurs déclencheurs de mon choix d’entreprendre.

Mon but est de créer une entreprise modèle, rayonnante, durable et leader dans son domaine d’activités.

3. Pourquoi le bissap ?

J’ai découvert le bissap en tant que complément alimentaire pendant la crise post-électorale. Pendant la crise, l’approvisionnement des pharmacies en médicaments était devenu difficile, je m’occupais donc bénévolement aux côtés des chercheurs, au sein d’un laboratoire de l’INP-HB à préparer des extraits actifs de plantes anti-anémiques (pour soulager les anémies de la ville de yamoussoukro). C’est là que j’ai été fortement impressionnée par les étonnantes vertus du bissap dans la régulation des troubles de l’anémie.bissap ivorian food

4. Quel type de bissap utilisez-vous ? Où est-il récolté ?

J’utilise les calices rouge de bissap de la variété vimto ou burkina provenant du Burkina Faso et du Senegal.

5. Pourquoi précisément pour votre bissap vous utilisez la technique de production à froid ? Quel processus suit-on pour avoir le concentré de bissap ?

J’ai pris l’option de la technique de production à froid parce que selon les données scientifiques, le bissap renferme de nombreuses vitamines et des molécules rouges antioxydantes appelées “anthocyanes” qui sont toutes sensibles à la chaleur. Je veux que mon produit renferme toutes ses qualités originelles.

Pour avoir le concentré, il faut laisser macérer les calices dans l’eau, ensuite clarifier l’extrait avant de réaliser la concentration proprement dite sans changer la phase de l’eau (l’eau est éliminée liquide et non gazeux).

6. Quels autres ingrédients entrent dans la composition de votre boisson ?

De l’eau, des calices de bissap et de la menthe sans plus.bissap ivorian food

7. À qui est destiné ce produit ?

Le produit est destiné à une clientèle de moyenne et haute classe sociale, aux restaurants, aux stations services, aux personnes ayant des troubles de l’anémie, d’hypertension et de diabète.

8. Comment le consomme-t-on ? Peut-on le sucrer ?

Pour le consommer, il faut le diluer à volonté. Oui, on peut le sucrer ou non. Tout dépend de vous.bissap ivorian food

9. Quelle est le plus de votre bissap, puisqu’on peut avoir sur le marché directement les feuilles et souvent à très moindre coût ?

Quand on achète le bissap ‘’fleur” au marché, on doit venir le faire cuire et il est fait souvent à chaud. Cela veut dire qu’on doit acheter du gaz ou du charbon, on doit consommer de l’énergie, du temps, du matériel, pour un produit final qui perd pratiquement ses vitamines et qui voit son potentiel actif se dégrader à cause de la sensibilité à la chaleur. Et la qualité hygiénique et nutritionnelle peut être entamée. Notre bissap se démarque par sa certification (qui est cours), l’innovation que nous apportons dans sa préparation à froid, sa production avec un procédé respectueux de l’environnement, sa possibilité d’être exploitée comme base/ingrédient de formulation de divers produits (boisson, colorant alimentaire, etc), sa présentation, son aptitude à être conservée sur des mois (3 mois) et son efficacité avérée dans la régulation de certains troubles de la santé (anémie, hypertension, diabète). C’est un ingrédient fonctionnel innovant à haute valeur ajoutée.

C’est un concentré sans sucre ajouté préparé et débactérisé à froid, ce qui veut dire qu’il est de haute qualité hygiénique, et qu’il contient les molécules actives sous leur forme native. Il est diluable à convenance; ainsi avec un volume de 25 cl, il est possible de fabriquer plus d’un litre de boisson. C’est une base de formulation de produits divers. Il est sucrable au besoin, selon le régime alimentaire du consommateur. Avec 25 cl, on peut fabriquer plus d’un litre de boissons par simple dilution puis sucrage.

10. Quels sont les principaux problèmes que vous avez rencontrés ? Comment les avez-vous résolus ?

Les problèmes de conditionnement, de fournisseur de matière première de qualité ont été les défis majeurs auxquels nous avons dû faire face. Nous les avons résolus en faisant du sourcing sur la base d’un cahier de charge rigoureusement structuré conformément aux spécificités de notre offre et des évaluations de conformité à ces deux niveaux. Notre réseau relationnel nous y a fortement aidé.

11. Que nous réservez-vous pour l’avenir ?

Pour l’avenir, nous comptons diversifier notre offre en lançant d’autres gammes de produits innovants formules toujours à base de bissap. Bientôt nos produits feront leur entrée en rayons et dans certains pays de la sous-région ou des demandes de représentation pour la distribution, nous ont été adressées.

12. Pour finir quels conseils particuliers donneriez vous à un entrepreneur débutant que vous auriez vous-même aimé avoir : organisation, efficacité, … ?

Créer une entreprise, la faire grandir et la rendre performante, c’est comme une femme qui accouche d’un bébé, qui s’en occupe et qui espère le voir réussir dans la vie et impacter son environnement. Ici l’entreprise est assimilée au bébé. Il est indéniable que cette entreprise pour grandir a besoin de votre temps, de votre énergie, de votre argent, de votre persévérance, de votre patience, de votre expérience. Seule votre passion vous aidera à relever les défis. Votre culture générale, votre créativité, votre ouverture et votre capacité de vous réinventer seront des atouts forts appréciables pour faire que la vision de votre entreprise prenne vie.

 

Vos commentaires Facebook

Commentaire