1 / Pouvez-vous vous présenter, nous présenter votre parcours d’entrepreneur et votre entreprise ?

 

Je suis DOBINOU Hervé, ingénieur en agro-industrie option Production et Gérant de CHOCOPLUS Sarl. Avant d’en arriver là, après mon diplôme de BACHELORS, j’ai d’abord été moniteur de Travaux Pratiques des étudiants dans une Université Privée (Grande École) pendant deux années, ensuite une nouvelle unité de production de jus de fruits naturels et d’extraction d’huile de palme m’a coopté pour la mise en place et le fonctionnement de sa chaîne de production. Une expérience enrichissante qui a duré 15 mois.

Ensuite une ONG suisse installée dans plusieurs pays africains et évoluant dans la formation des jeunes déscolarisés et des enfants de la rue pour leur réinsertion m’a sollicité par le biais d’une université privée de COTONOU au BÉNIN pour la formation des formateurs de ces enfants dans le domaine de la production chimique et cosmétique. Ce fut une expérience particulièrement enrichissante car ces formateurs que nous avions formés étaient déjà des artisans expérimentés ainsi c’était un RDV du donné et du recevoir.

L’expérience CHOCOPLUS a démarré véritablement en 2013 par des jeunes de Grand-Bassam (AKRE ABOUKO VERONIQUE actuellement agent de production, AMOA KOUADJO YANNICK, responsable commerciale et bien d’autres) accompagnés par La COMMUNAUTÉ ABEL (ONG Italienne) dans la fabrication manuelle du chocolat. Quelques années après, précisément en 2016, par l’aide de deux institutions partenaires de la COMMUNAUTÉ ABEL, l’atelier de fabrication a vu le jour. J’ai alors été sollicité par la COMMUNAUTÉ ABEL pour superviser toute la chaîne de production et la mise en place d’un système de sécurité alimentaire avec une équipe. C’est ainsi que nous avions travaillé d’arrache-pied jusqu’à ce jour pour obtenir des résultats et nous continuons toujours afin de donner encore beaucoup mieux..

 

2 / Pourquoi le chocolat ?

Le chocolat, en premier lieu en tant que produit issu de la première richesse de la Côte-d’Ivoire, le cacao. Ensuite, la volonté de transformer et valoriser le cacao de la région du Sud Comoé, porte d’entrée du cacao en Côte-d’Ivoire et région d’expérimentation des premières plantations à l’époque selon l’histoire. L’un de nos objectifs est de faire du chocolat le plus naturellement possible sans ajout ni de matières grasses ni de conservateurs afin d’avoir un produit final conservant au maximum les vertus du cacao..

3/ Quelle est la vision que vous portez avec votre entreprise Choco Plus?

 

Notre vision est d’arriver à faire consommer du bon chocolat artisanal made in Côte d’Ivoire par les ivoiriens et les habitants de notre pays, changer les mentalités sur l’image d’une simple friandise qu’on a du chocolat mais plutôt découvrir les nombreuses vertus et bienfaits liés à la consommation du bon chocolat et transformer le maximum possible du cacao dans les années à venir afin que la Côte d’Ivoire ne demeure pas exportatrice de fèves mais plutôt de produits semi-finis et finis du cacao. C’est ainsi l’on pourra créer beaucoup d’emplois.

 

4 /Sans rentrer dans les plus petits détails, racontez-nous la fabrication de votre chocolat, depuis l’arrivée des pistoles jusqu’à la mise dans leur emballage ?

A l’arrivée de notre cacao dont la qualité est préalablement vérifiée à l’achat, nous passons au tri à la main. Cette opération consiste à écarter les mauvaises fèves et les matières étrangères. Ensuite les meilleures fèves récupérées passent à une torréfaction contrôlée, opération pendant laquelle, l’on grille à sec les fèves pour les sécher encore plus, réduire au maximum possible leur humidité et la flore bactérienne et enfin accentuer leur arôme. Ensuite, nous les concassons pour débarrasser les fèves de leur coque et obtenir des petits grains de fève, les Nibbs.

Les Nibbs sont ensuite broyés pour obtenir de la masse de cacao qui est ensuite mélangée à du sucre roux dans une raffineuse qui après plusieurs heures nous donne de la masse de chocolat. La masse de chocolat est ensuite tempérée, opération importante permettant à la fin d’avoir une bonne texture du chocolat. Le chocolat est ensuite moulé dans différents moules selon les formes que nous voulons lui donner, il passe au réfrigérateur, durcit quelques minutes après, est démoulé puis emballé..

5 / Votre chocolat Choco Plus est-il de pure origine ivoirienne ?

 

Notre chocolat est purement ivoirien, car tous les ingrédients rentrant dans sa fabrication sont issus de notre agriculture et nous faisons en sorte d’avoir le moins de transformation et d’ajout possible avant d’en arriver au produit fini. Nous travaillons avec des planteurs et coopératives de la région du Sud Comoé. Ils ne sont pas que des fournisseurs de matières premières mais plutôt des partenaires car très impliqués dans le projet pour l’image de notre région et de notre pays à l’étranger..

 

6 /Comment le public a accueilli votre produit ? Quels sont les différents types de produits que vous proposez ?

 

Il faut dire qu’au début c’était carrément une découverte pour nombreux de nos clients, en ce sens que pour ceux qui connaissaient le goût d’une fève de cacao, ils remarquaient toute suite la proximité du goût de notre chocolat à celui de la fève et pour ceux qui n’avaient jamais gouté à une fève ils découvraient pratiquement à quoi elle ressemblait à travers notre chocolat. Ainsi pour les amateurs du naturel, ils l’ont adopté toute suite et pour les autres ils ont fini par s’y habituer.

Nous avons 4 types de chocolat du point de vue pourcentage de cacao, du 60%,70%,90% et du 100%. Nous utilisons également différents parfums tels que le gingembre, l’anis, pour les amoureux du pastis (rire), la muscade, le zeste d’orange ,le café ainsi que des noix de cajou et des Nibbs dans le chocolat. Nous avons également de la poudre et du beurre de cacao. Nous développons également une ligne de produits cosmétiques à base de beurre de cacao et de poudre, tels la pommade, le baume, le savon et le gommage..

 

7 / Quelles sont les difficultés rencontrées par Choco Plus et comment les réglez vous?

 

Comme difficultés, entre autres, nous sommes assez limités dans notre politique de traçabilité du cacao que nous transformons car cela demande beaucoup de moyens dans la formation des planteurs, également limités dans les moyens de communication et de logistique. Nous y travaillons progressivement avec les moyens de bord..

 

8 /Comment pouvons nous nous procurer le chocolat de Choco + ?

 

Pour vous en procurer du chocolat noir naturel « ORIGIN » fabriqué par CHOCO PLUS, il suffit de vous rendre dans nos locaux à Grand-Bassam situés en face du grand marché au « Carrefour Jeunesse ». Du côté d’Abidjan, vous pouvez en avoir à la boutique Eucalyptus à Cap Sud Marcory et à la Boutique Paysanne située en face de la grande mosquée du plateau. Pour toute autre information vous pouvez contacter le responsable commercial Monsieur AMOA au (00225) 47313156 / 70509494.

 

9/Pouvez-vous laisser un dernier mot pour d’autres entrepreneurs qui nous lisent ?

 

Avant mon dernier mot, je voudrais au nom de toute l’équipe de CHOCO+ vous dire un grand merci et merci également à tous vos collaborateurs pour cette occasion. Le message que je voudrais laisser aux entrepreneurs est d’être fidèles à leurs idées, de les travailler sérieusement afin de proposer toujours des produits ou des services de qualités car c’est en ces termes que le monde cherchera à te découvrir quelle que soit ta taille ou ton lieu d’existence.

chocoplus ivorian food

Vos commentaires Facebook

Commentaire