On l’appelle Tchongon. Aux bordures de nos routes,  des vendeuses nous le proposent au prix de 50 ou 100 fcfa. Ce sont ces graines à la couleur jaune et tachetées. On adore les grignoter et surtout on apprécie leur petit goût sucré. Aujourd’hui nous allons à la rencontre du célèbre tchongon. Etomme, on est gentils, on a laissé une petite recette en bas là : sa bouillie Atadjo !

Tchongon ou le souchet comestible est une espèce de plantes herbacées. On l’appelle également « noix tigrée » ou « amande de terre”. » C’est un tubercule qui aime l’humidité et  pousse au bord de l’eau. On le trouve au Ghana, Nigeria, Niger, Burkina Faso, Mali, Côte d’Ivoire où il est appelé “pois sucré” ou “tchongon”. Il a un goût un peu sucré et une saveur de noisette. Ces graines sont dures, et elles sont généralement trempées dans l’eau avant de pouvoir être consommées, les rendant beaucoup plus souples et d’une meilleure texture. On peut les trouver dans le commerce sous forme séchée, naturelle ou bien épluchée. On peut les ajouter dans des salades composées, les faire tremper la veille pour les amollir ou encore les griller au four. Il existe sous plusieurs formes :

graines de souchet, huile de souchet., lait de souchet, farine de souchet ou flocons de souchet.

Il est très qualitatif nutritionnellement d’où son surnom de super aliment. Il est beaucoup apprécié des personnes diabétiques ou atteintes de la maladie cœliaque puisqu’il ne contient ni gluten ni glucose. Cependant, elle contient de l’amidon et de la saccharose et représente donc une bonne source d’énergie (100Kcal/100g).. 

Comment faire la bouillie de tchongon “ atadjo “

♔Ingrédients :

7 poignées de graines de tchongon

2 litres d’eau

2 poignées  de riz

2 c.à.c de poudre de gingembre

Du sucre (à votre convenance)

2 sachets de sucre vanillé 

2 œufs durs

♔Préparation :

  • Tremper le riz pendant 30 minutes  
  • Bien rincer les graines de Tchongon pour enlever toutes les impuretés 
  • Les mixer, y ajouter  un fond d’eau, du sucre, le sucre vanillé, le riz, le gingembre et remixer le tout.
  • Tamiser le liquide obtenu avec un tissu fin propre ou un tamis.
  • Recueillir le lait obtenu et le mettre à ébullition dans une casserole en ajoutant 1 l d’eau.
  • Remuer jusqu’à obtenir un liquide caramélisé.

Vos commentaires Facebook

Commentaire