Chaque année, des milliards de bouillons sont consommés. L’Afrique à elle seule, en consomme 100 millions par jour. Ces bouillons sous forme de cube se veulent être des concentrés d’épices. Ce sont des exhausteurs de goût. Ils sont faits d’arômes (artificiels), ce qui ravit la ménagère car peu coûteux et peuvent se conserver pendant longtemps. Pourtant des décennies après leur création, des études scientifiques révèlent le caractère toxique de ces bouillons qui envahissent nos marchés. En pointant du doigt surtout le glutamate et l’énorme quantité de sel qu’ils contiennent, ces produits détruiraient la santé.

 

Depuis quelques années au Togo, un entrepreneur a décidé de changer les choses. Lutter contre la toxicité de ces cubes est son mantra. Il décide donc de produit localement un bouillon fait à base d’épices africaines.

Il se nomme AYITÉ AJAVON, est un entrepreneur togolais revenu de NEW YORK. En 2017, il met sur le marché, le bouillon AFRICUBE qui est élaboré par son entreprise agroalimentaire AHOENOU SARL. Ce bouillon est vendu au même prix que tous les autres.

 

Il est constitué d’ingrédients nobles et nutritifs et, sans Glutamate. Il se présente sous forme de poudre et est emballé en sachet stick. il est naturel, sans aucun arôme artificiel et est produit localement (au TOGO). Essentiellement, ce bouillon est composé de soja, d’oignon, de gingembre et d’afiti (moutarde de Néré).

Il est venu changer les choses. Comment l’Afrique mère des épices, se retrouve à consommer du chimique ? Trop c’est trop. Il apporte AFRICUBE en misant sur son naturel et l’avantage de l’utiliser plutôt que des produits néfastes pour la santé.

 

Par cette innovation, l’authenticité et l’héritage de la culture culinaire africaine sont préservés. Même si le produit est lent à se faire connaître, AYITÉ AJAVON est optimiste et voit de belles surprises pour l’avenir, car aujourd’hui l’homme est plus soucieux de sa santé et recherche les produits qui la protège.

 

 

Vos commentaires Facebook

Commentaire